Les signes de ponctuation sont des signes permettant de marquer la structure d’une phrase, ou d’apporter une nuance sur le sens.
Les signes de ponctuation actuels sont : la virgule, le point, le point-virgule, le point d’interrogation, le point d’exclamation, les deux-points, les points de suspension, les parenthèses, les crochets, les guillemets et le tiret.
Ils permettent de comprendre le sens et la structure d’une phrase. La difficulté dans un texte ancien est double :

  • l’utilisation de signes de ponctuation est moins normalisée et systématique
  • les signes peuvent être confondus avec d’autres éléments du texte, tels que les signes d’abréviation.

Certains signes de ponctuation ne sont utilisés que tardivement, comme le point d’exclamation. Les signes les plus usités sont le point et la virgule. Vous les retrouvez donc au niveau de la ligne d’écriture (comme aujourd’hui).

Il est important de les repérer pour comprendre les phrases. Ils sont de précieux indices dans l’analyse des structures grammaticales, et aussi parfois pour comprendre le sens d’une phrase. Ils peuvent aussi indiquer un début de mot.
Attention cependant, la phrase dans les textes anciens ne se termine pas systématiquement par un point, point d’exclamation ou point d’interrogation.
Il faut différencier les signes de ponctuation de traits horizontaux indiquant la fin de ligne, qui n’est pas un signe de ponctuation.
Il est aussi important de distinguer l’apostrophe comme signe abréviatif d’un signe de ponctuation (voir le chapitre sur les abréviations).

L'apprentissage d'une compétence de paléographie doit être validé par un exercice de transcription.