Lettre de Louis XIV au marquis de Poyanne

Langue Français
Thème vie maritime
Période XVIIème siècle
Auteur
Niveau Maîtrise
Compétences liées Comparer les lettres ou groupes de lettres dans un texte, Repérer le type de document, Comprendre une cote, Transcrire et comprendre les signes d'abréviation, Comprendre les différentes formes d'une lettre, Compter les jambages, Repérer l'utilisation du y à la place du i, Repérer la lettre V
Type de document correspondance
Cote 1 J 11
Présentation

Présentation du document


La sous-série 1 J a été créée, en application de la circulaire de la Direction des Archives de France du 15 avril 1944, pour les documents entrés par voie extraordinaire, c'est-à-dire sous forme de dons, dépôts et achats. Y ont été en outre incorporés un certain nombre de documents épars retrouvés au cours de rangements ou de tris. En effet, pour ceux dont le fonds d'origine et la série correspondante n'ont pu être déterminés avec certitude, le classement dans cette sous-série 1 J constituait la seule alternative.
La sous-série 1 J est constituée de pièces isolées et de petits fonds. Il s'agit d'une sous-série ouverte.


La lettre de Louis XIV au marquis de Poyanne relative aux garnisons de Navarrenx et de Saint- Jean-Pied-de-Port est un document acquis en 1909 par les Archives départementales.


La famille de Poyanne


Elle est l’une des plus anciennes familles nobles des Landes.
À compter de Bertrand III de Baylenx, les Poyanne ont la charge de père en fils de gouverneur de Dax, de Navarrenx et plus tard de Saint-Sever. Louis XIV élève la baronnie de Poyanne en marquisat, puis, en épousant l'héritière du marquisat de Castelnau Tursan, Jeanne-Marie de Castille de Castelnau, en 1639, Henri de Baylenx réuni ces deux titres.
Henri-Gabriel de Baylenx (v. 1610-1667), marquis de Poyanne et de Castelnau, lieutenant général du roi en Navarre et en Béarn, gouverneur de Dax, Navarrenx et Saint-Sever, sénéchal des Lannes.


Intérêts paléographiques


Le texte permet de se confronter à la lecture de plusieurs lettres typiques du XVIIème siècle, d'un abord quelque peu difficile. Mais sa brièveté permet de ne pas se décourager ! Mais au terme de cette transcription, S fractionné, E éclaté ou R ouvert n'auront plus de secret pour vous !

Création 20/08/2018
Modification 10/06/2020
Pages 2