Procès contre les cagots

Langue Français
Thème droit
Période XVIIIème siècle
Auteur
Niveau Maîtrise
Compétences liées Comparer les lettres ou groupes de lettres dans un texte, Analyser la structure d'un texte, Repérer les majuscules
Type de document sentence
Cote E dépôt Biarritz FF3
Présentation

Le contexte historique


Le document est extrait d'une cote des archives anciennes de la commune de Biarritz relative aux cagots. Les cagots sont un groupe social présent dans le sud-ouest de la France. Les populations désignées par ce terme étaient mises au ban de la société. Leur exclusion semble commencer vers le XII-XIIIème siècles jusqu'au XIXème siècle. De nombreux interdits les frappaient :



  • interdiction de vivre avec le reste de la population (ils habitent des quartiers à part, souvent en dehors de la ville),

  • interdiction de se marier avec une personne non cagote,

  • interdiction de rentrer dans l'église par la porte principale : les cagots disposent d'une porte à part, sur le côté, souvent plus petite. Ils doivent assister à l'office sur des bancs spécifiques, au fond de l'église. Ils disposent d'un bénitier propre.

  • interdiction de boire à la fontaine de l'église. Plus globalement, de nombreuses mesures visent à les isoler matériellement, pour éviter une éventuelle contamination.

  • obligation de porter un signe distinctif sur leur vêtement,

  • interdiction d'exercer un métier en dehors de charpentier ou plus généralement des métiers liés au bois,

  • interdiction de porter une arme.


À partir du XVIIIème siècle, les mesures d'exclusion sont moins fortes. Seuls les trois premiers interdits sont encore forts. Les ordonnances de 1683 et 1723 les autorisant à vivre où ils le veulent et interdisant l'usage du mot cagot ne sont pas pour autant respecter.


Le terme a plusieurs synonymes. Initialement désignés par le terme chrestiaas, ils ont porté le nom de cagot à partir de la fin du XVème siècle. On les retrouve sous le terme gahets ou gabets à Bordeaux.


Les origines de ses populations et de leur mise au ban de la société ont fait l'objet de nombreuses hypothèses mais restent à ce jour inconnues. On a longtemps rapproché leur existence de la présence de malades de la lèpre, ou de descendants de malades de la lèpre, en leur sein, du fait de l'ostracisme qu'ils subissaient. Mais leurs origines ont aussi été cherchées dans des liens avec les Goths, ou avec les Cathares.


Les apports paléographiques du texte


Le texte présente plusieurs difficultés. Le scribe semble avoir pour habitude de mettre en majuscule de très nombreux débuts de mots, surtout en début de ligne. Les majuscules ne serviront donc pas de repères pour trouver le début et la fin des phrases. De plus, il ne lève que très peu sa plume entre les mots. D'autres indices devront être utilisés, comme la présence de lettres finales (S fractionné, N plongeant).


Le sens du texte, l'évocation de procédure judiciaire, peuvent aussi rendre le texte aride. Mais le paléographe peut utiliser la comparaison des termes répétés à travers l'ensemble du document pour s'orienter et saisir son sens.

Création 02/08/2018
Modification 23/08/2018
Pages 3